Biscuits vide-armoire

Première journée de vacances hier… VACANNNCES! C’est une espèce à statut beaucoup trop précaire ça, les vacances. Suis-je la seule qui trouve qu’on passe trop de temps à travailler et pas assez de temps à profiter de l’argent gagné? Quelqu’un m’a déjà dit « Ouf, moi, pendant les vacances, je ne sais pas trop quoi faire de ma peau… ». Quel manque d’imagination! Je me suis fait une liste de ce que j’aimerais faire de mon temps libre et ça me prendrait plus que trois semaines par année… en fait il me faudrait plus qu’une année!

Ceci étant dit, en me réveillant ce matin je me suis demandé ce que je ferais si j’avais la possibilité d’arrêter de travailler. Et définitivement, je n’arrêterais pas. Pas complètement en tout cas. Je travaillerais moins, j’explorerais différents emplois, je voyagerais, je monterais différents projets et m’ouvrirait peut-être même le petit café-théâtre de mes rêves. Mais je n’arrêterais jamais complètement, même si j’en avais les moyens. J’aurais peur de devenir « blasée ». La fierté d’accumuler pour ensuite me gâter, ça n’a pas de prix. Le bonheur de voir mon compte épargne monter juste assez pour pouvoir mettre une mise de fond pour une maison: de l’or! L’attente rend le moment encore plus spécial. Bon je ne dis pas que je ne voudrais pas avoir une autonomie financière à vie (si quelqu’un veut me donner son million, je suis preneuse!). Cependant, l’obtenir un jour, je m’assurerais de garder ce sentiment de fierté. Ce ne serait pas pour l’argent, mais simplement pour le plaisir de m’accomplir. Le sentiment que je mérite tout ça. Se fixer des défis, se dépasser, attendre, travailler. C’est tout ça qui permet d’apprécier autant les vacances. Et pour ça j’ai des idées plein la tête!

Bref, je me suis attaqué à mon clavier non pas pour vous faire part de mon plaisir d’être en vacances bien méritée, mais plutôt pour partager avec vous ma nouvelle création: les biscuits vide-armoire. Hier, pour commencer le congé du bon pied, j’ai fait un GIGA ménage/classement des armoires. Transféré les légumineuses et les noix dans des pots masons, la farine dans un grand plat de vitre… C’est propre, c’est clair et ça fait du bien. Cependant, en transférant tout ça, j’avais des surplus qui n’entraient pas dans les fameux pots masons… alors j’en ai fait des biscuits décadents!

Pour ce faire, vous aurez besoin (environ) de:

  • 2 tasses de noix diverses (dans mes biscuits il y avait noix de Grenoble, noix du Brésil, noix de coco et amande)
  • 2 1/2 tasse de farine tout usage
  • 1 tasse de cassonade
  • 1/2 tasse de canneberges ou raisins secs
  • 1/2 tasse de pépites de chocolat blanc
  • 1 c. à thé de poudre à pâte
  • 1/2 tasse de beurre fondu
  • lait (ou de l’eau)

Mélanger tous les ingrédients sec. Ajouter le beurre fondu et mélanger. Ajouter juste assez de lait pour que le tout soit bien humide et collant. Façonner une vingtaine de boulettes, les placer sur une plaque à biscuit recouverte d’une feuille de silicone (ou parchemin) et les aplatir légèrement. Placer au four préchauffé à 350oF pour 30 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.

Oh que c’est bon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s