Gigot d’agneau au romarin

Deux ingrédients vedettes cette semaine: le gigot d’agneau, à la demande de ma tante Francine Desrosiers et le romarin, suggestion de Jean-François Ricard. Deux ingrédients que j’adore et qui se complètent tellement bien! Le gigot, cette grosse pièce de viande est parfaite pour partager avec vos proches. Je vous propose d’ailleurs ici une recette facile qui vous permettra de profiter de vos convives sans être pris des heures dans la cuisine. Toujours pour minimiser le facteur effort, je vous propose une cuisson sur le barbecue (sans vaisselle), mais pour une cuisson au four, utiliser la même température de cuisson et prévoir un peu plus de temps.

Ingrédients:

  • 1 gigot d’agneau avec l’os
  • 2 têtes d’ail défaites en gousses, sans la pelure
  • 2-3 branches de romarin frais, tiges enlevées
  • De la moutarde de Dijon (au moins 3/4 de tasse)

La veille de votre réception (au moins 24 heures avant, maximum 48), préparer votre gigot. À l’aide d’un couteau tranchant, faites de petites incisions d’environ 2-3 cm de profondeur et y insérer les gousses d’ail*. Mélanger la moutarde et le romarin haché, puis en badigeonner généreusement le gigot. Placer la viande sur une grande assiette au réfrigérateur, sans couvrir. On veut qu’une croute de moutarde se forme sur la surface.

Au barbecue:

Quelques minutes avant l’arrivée de vos invités, partez le barbecue pour une cuisson indirecte: ne partez qu’un des deux brûleurs au maximum. Vous voulez atteindre une température d’environ 400°F.

Accueillez vos invités, partagez un bon verre de mousseux, le temps que le barbecue se réchauffe.

Placer le gigot sur le côté éteint du barbecue, refermer le couvercle.

Vous avez au moins 1 heure devant vous pour partager des bouchées, servir votre entrée, raconter votre dernier voyage… ce que vous voulez!

Après une heure, vérifier la cuisson de la viande. Pour une viande rosée, on vise une température interne de 63°C (145°F). Si vous n’avez pas de thermomètre à viande, une incision au couteau vous permettra de bien évaluer le tout. Lorsque la viande est prête, la déposer sur une planche de bois, l’emballer de papier d’aluminium et laisser reposer au moins 5 minutes.

Profiter de ce temps de repos pour préparer votre accompagnement: personnellement, lorsque je cuis sur le barbecue, je grille des légumes de saison. Au four, je prépare d’avance une purée de cèleri-rave que je réchauffe tout simplement.

Une recette conviviale et festive qui n’exigent pas un temps exagéré en cuisine… on aime ça!

Bon appétit!

*Si vous choisissez de l’ail du Québec (ce que je vous recommande fortement), les gousses sont grosses et charnues. Vous pouvez donc les couper en 2 ou même en 4. L’important est de répartir les gousses un peu partout sur le gigot.

 

2 réflexions au sujet de « Gigot d’agneau au romarin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s