Ragoût d’agneau sur pâtes

Jeudi soir, la fin de semaine arrive, demain vendredi!! Histoire d’avoir encore plus hâte au congé, voici une recette au sommet du comfort food, qui nécessite un long temps de cuisson (donc de bonnes odeurs dans la maison) et peu de préparation (donc beaucoup de temps pour profiter de la vie comme vous l’entendez). Parfait pour recevoir des invitez en toute simplicité.

Pour 6 gourmands ou 8 petits estomacs:

  • 1 rosbif d’épaule d’agneau avec l’os
  • 3 oignons épluchés, finement hachés
  • 2 c. à table de fines herbes italiennes séchées
  • 2 bouteilles de vin rouge (une pour boire, l’autre pour cuisiner!), un bordeaux serait parfait
  • 1 petite canne de pâte de tomate
  • 1 tête d’ail entière
  • Un paquet de pâtes alimentaires courtes de 450g. Ici, j’ai pris des gemillis

Préchauffer le four à 350°F. Dans une grande cocotte, verser un généreux filet d’huile d’olive, chauffer à feu moyen-vif. Pendant ce temps, saler et poivrer généreusement toutes les faces de votre viande. Lorsque l’huile est chaude, saisir l’agneau 2 minutes par côté jusqu’à ce qu’il soit bien doré. Retirer la viande et réserver.

Ajouter de l’huile si nécessaire, bien mettre les oignons dans la cocotte. Faire fondre en remuant fréquemment pendant 5 minutes. Ajouter les fines herbes et mélanger. Remettre l’épaule d’agneau dans la cocotte, arroser d’une bouteille de vin rouge et ajouter la pâte de tomate. Mélanger grossièrement sur les côtés, déposer la tête d’ail entière et couvrir.

Enfourner pour 4 heures ou jusqu’à ce que la viande s’effiloche à la fourchette.

Sortir la cocotte du four. Remplir un grand chaudron d’eau saler, porter à ébullition et cuire les pâtes selon les instructions sur l’emballage. Une fois les pâtes al dente, les transférer dans une passoire en conservant environ 1 tasse d’eau de cuisson. Laisser les pâtes s’égoutter assez longtemps pour qu’elles commencent à sécher.

Pendant ce temps, sortir la viande et la tête d’ail et les déposer sur une grande plancher à découper. Armé de 2 fourchettes, effilocher la viande, en prenant soin de retirer le gras (à jeter) et les os (à conserver au congélateur pour un futur bouillon). Pour la tête d’ail, récupérer les gousses, les écraser à la fourchette et jeter la pelure. Remettre la viande et l’ail dans la cocotte et brasser.

Verser les pâtes dans la cocotte, brasser pour bien enrober. Si le mélange est trop sec, ajouter de l’eau de cuisson, 1/4 de tasse à la fois jusqu’à la consistance désirée. Servir ainsi, ou parsemer de parmesan frais et de roquette ciselée, au choix.

Il ne reste qu’à ouvrir la deuxième bouteille de vin et partager ce bon plat avec les gens que vous aimez!

Bonne fin de semaine à tous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s