Jus vert pour matin pressé

Un de mes meilleurs amis dans ma cuisine, c’est mon pied mélangeur! Quelle petite merveille… Presqu’aussi efficace qu’un « blender », mais avec la vaisselle en moins. Pendant les matins pressés, je l’aime encore plus. Pour sortir du traditionnel fraise-banane (qui est délicieux) et aller chercher quelques minéraux différents: on incorpore des feuiles aux jus. En voici un, rapide efficace et drôlement goûteux:

  • 1 t. et demi de cubes d’ananas frais
  • 2 grosse poignées de bébé épinard
  • 1 poignée de coriandre
  • 1 tasse de lait d’amande
  • 1 tasse de jus de fruit (mangue ou orange)
  • 1 demi banane
  • 1 c. à soupe de graines de chia
  • Miel au goût

Passez tout cela au mélanger pour réduire en jus et savourez. Le chia vous donnera une bonne dose d’oméga-3 et de fibre pour commencer votre journée en beauté! Pour un repas presque complet, ajoutez un demi bloc de tofu soyeux ou accompagnez d’un oeuf cuit dur. C’est vert, c’est savoureux, c’est santé!

Chili-guetti de mon chum!

Quel bonheur que d’arriver chez soi et d’être accueillie par une réconfortante odeur de « sauce à spag »… à moins que ce soit du chili? C’est bizarre, c’est rare que mon nez me trompe… mais voilà! Mon chum a inventé le Chili-ghetti. Mesdames, je vous souhaite à tous un amoureux qui aime cuisiner, c’est merveilleux! Mais qu’est-ce que le chili-guetti? Un espèce de Touski (pour ceux qui ne sont pas familier avec ce terme HAUTEment scientifique, on peut résumer par « Touski reste dans le frigo) tomaté à texture de sauce à spag mais assaisonné d’épices à chili. Une merveille!

Avec permission de M. mon chum, je vous partage sa recette:

Ce qu’il vous faut:

  • 2 gros oignons rouges finement hachés
  • 4 gousses d’ail finement hachées
  • 2 tasses de champignons coupés en 4
  • 1 1/2 tasse de haricots noirs cuits et égoutté (ou une canne de haricot rincés et égouttés)
  • 2 oignons verts ciselés
  • 1 canne de 796 ml de tomates en dé
  • 1 pincée de chili broyé
  • Sel et poivre au goût
  • 1 paquet de sans viande mexicain de type Veggie cuisine
  • 1/2 tasse de copeaux de parmesan
  • sel et poivre
  • 1 grosse poignée de coriandre fraîche

Dans une poêle, faire sauter les oignons dans une petite part d’huile jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Ajouter l’aïl et les champignons et laisser cuire 4 à 5 minutes. Ajouter les haricots et l’oignon vert, mélanger. Verser la canne de tomate et laissé évaporer à découvert jusqu’à ce qu’il reste environ la moitié du liquide. Finalement, ajouter le sans viande, le chili et le fromage, salez et poivrez au goût. Bien mélanger et cuire 2-3 minutes pour que les saveurs se mélangent. Verser dans un bol de service et garnir de coriandre.

À manger avec un bon pain naan ou votre pain préféré!

Miam!

Croquettes de lentilles et leurs feuilles

J’adore les légumineuses. Faciles d’utilisation, elles se consomment tant crues, en soupe, en sauce en hummus… Afin d’économiser, tant sur l’argent que sur la consommation de sel, je les achètes sèches plutôt qu’en conserve. Trempées une nuit et cuites selon le temps recommandé, je les congèle dans un sac hermétique. Comme ça, j’en prend la quantité voulue et en plus j’en ai toujours sous la main. Il y a cependant une légumineuse fort pratique: la lentille corail. Aucun temps de trempage, cuisson en 8 minutes… Facile!

Un soir, après une journée au boulot, j’avais le goût d’un petit croustillant, pour ne pas dire FRIT! Eh oui des fois, ça fait du bien. Mais attention, pas besoin de se lancer dans la friture profonde, un fond d’huile dans une poêle fait bien l’affaire. Il y a même moyen de faire cuire ces jolies croquettes au four afin de réduire la quantité de gras au maximum, mais je ne l’ai pas essayé. Inspirée du livre Marabout de cuisine végétarienne, je nous ai préparé à mon amoureux, fan de croquette, et moi, une salade de boulettes de lentilles.

Pour les boulettes:

  • 200 g de lentilles corails
  • 2 c. à soupe d’huile de sésame rôtie
  • 2 zucchinis râpés
  • 1 oignon émincé
  • 1 c. à thé de chili broyé
  • 1 pomme de terre cuite, réduite en purée (sans lait ni beurre)
  • 2-3 c. à soupe de graines de sésame
  • Environ 1 tasse de chapelure pour enrober

Rincer les lentilles et les faire cuire dans un grand chaudron d’eau bouillante pendant 8 minutes. Presser les zucchinis râpés avec vos mains afin d’en retirer le maximum d’eau, réserver. Dans une poêle antiadhésive sur un rond très chaud, rôtir à sec les graines de sésame jusqu’à ce qu’elles « popent », réserver. Dans la même poêle, à feu moyen, chauffer l’huile et y faire fondre l’oignon quelques minutes. Ajouter les zucchini râpés et laisser les liquides s’évaporer pendant 5-8 minutes en brassant quelques fois en cours de cuisson. Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients, sauf la chapelure et écraser grossièrement avec les mains. Former des boulettes d’environ un pouce de diamètre, rouler dans la chapelure et cuire la une poêle bien huilée de tous les côtés jusqu’à ce que les boulettes soient croustillantes.

Servies avec une salade mesclun, des tomates cerises tranchées et cette vinaigrette, c’est divin:

  • 1/3 tasse vinaigre de cidre de pomme
  • 2/3 tasse huile d’olive extra vierge
  • 1 grosse c. à soupe de moutarde de dijon
  • Miel au goût
  • 1 généreuse pincée d’estragon séché

Mettre tous les ingédients dans un petit pot mason, fermer le couvercle et agiter vigoureusement. Il vous en restera pour vos prochaines salades de la semaine!

Bon appétit!

Brownies aux légumes

Chaque année, un peu avant Noël, mes collègues et moi nous lançons dans un traditionnel échange de cadeau. Cette année, la personne qui m’a pigée est tombé sur un petit trésor: un livre de cuisine!!! Mais pas n’importe quel: Desserts santé pour dents sucrées. Un livre composé essentiellement de desserts aux légumes! Bon, honnêtement, je n’ai pas une dent très sucrée. Jimg-0331.jpge serais plutôt du type Salé-Chocolaté, mais l’idée de faire des desserts à base de légume me séduit au plus haut point. Commenté par une diététique, ces petites bouchées sucrées on l’avantage de remplacer la plupart des corps gras ou sucré pour des produits plus vitaminés: crème brulée à la courge musquée, biscuits chocolat-avocat et mon dernier essai: brownies à l’aubergine. Divin!

Afin de vous convaincre de courrir à la librairie vous acheter ce petit délice, je partagerai avec vous cette dernière recette. Mes collègues (et cobayes) on fait le test: réussite à 80% (pour les dents vraiment sucré, il ne l’était pas assez, mais à mon avis, c’est bien plus savoureux quand mes papilles ne sont pas brûlées par le goût du sucre). À noter que j’ai procédé à quelques changements pour adapter à ce que j’avais dans mes armoires et à mes goûts.

Pour douze brownies, il vous faut:

Pour la croûte:

  • 1 tasse de chapelure Graham
  • 1 tasse de carottes coupées en dés
  • 1/4 tasse de noix de coco râpée sucrée
  • 2 c. à soupe de graines de lin
  • 2 c. à soupe d’amandes moulues
  • 1 c. à soupe d’huile de canola (originalement de la margarine)

Dans une casserole, mettre les carottes et ajouter de l’eau pour couvrir. Portez à ébullition et faire cuire jusqu’à ce qu’une fourchette passe facilement au travers. Réduire en purée. Mélanger la purée à tous les autre ingrédients de la croûte et presser dans le fond d’un moule de pyrex d’environ 8 po de côté.

Pour la garniture:

  • 1 aubergine pelée, coupée en dés
  • 3 oeufs
  • 1/4 tasse de miel
  • 1/4 tasse de sucre
  • 90 g de chocolat (j’ai pris du 72% cacao) fondu
  • 1 c. à thé d’extrait de vanille (je n’en avais pas, c’est bon quand même!)
  • 1/2 tasse de pépites de chocolat blanc (originalement des petits guimauves)

Dans une marguerite, cuire les cubes d’aubergine à la vapeur jusqu’à ce qu’une fourchette le passe facilement à travers. Réduire en purée. Ajouter tous les ingrédients, sauf les pépites de chocolat blanc et mélanger au batteur électrique 1 minute. Déposer la garniture sur la croute et parsemer du chocolat blanc. Cuire au four à 350oC pendant 25 à 30 minutes.

Sucré vous le bec sans trop de remords!

Beurre à l’aïl version Woupl’aïl!

Vous avez été relativement nombreux à me dire que vous aimiez le nom de mon blogue. Je tiens cependant à ne pas me donner tout le mérite pour ce « savoureux » jeu de mot. Pendant nos années à l’université, entre deux pages de biologie, ma coloc (et très bonne amie) et moi, afin de se sortir les sciences de la tête, fantasmions à nous ouvrir un restaurant de ce nom. Le menu du Woup’l’AÏL serait essentiellement composés de plat à l’aïl, mon assaisonnement préféré. Nous ne l’avons jamais fait: trop de temps, trop risqué, pas assez de temps pour la vie. Cependant, l’idée et la passion de la bouffe ne m’ont jamais quitté et c’est pourquoi je me suis lancée dans ce blogue. Merci, Princesse des bois, pour ces beaux souvenirs!

Pour fêter ces belles années, je partage avec vous ma très simple recette de (pas mal) bon beurre à l’aïl MAISON. Je ne vous l’ai pas encore dit, mais je fuis le plus possible toute nourriture préfabriquée et trop transformée. Et quand c’est maison, c’est mille fois meilleur.

Cinq ingrédients simplicimes:

  • 1/2 livre de beurre température pièce (je prend le chagnon, fait à moins de 30 min de ma maison)
  • 1/5 tasse d’huile d’olive extravierge
  • 2-3 c. à soupe de vin blanc ou de jus de citron ou de vinaigre de cidre de pome
  • Une poignée de persil frais ciselé
  • 2-3 gousses d’aïl du Québec finement hachées

Au mélangeur ou à la main, mélanger tous ces ingrédients et laisser reposer quelques heures au frigo. Avantage de l’ajout d’huile d’olive: on réduit la quantité de gras saturé et en boni, votre beurre sera toujours mou, même au frigo!

À consommer avec modération!

Quand le grilled-cheese se fait une beauté!

Toujours dans le cadre du Défi végé, je me suis levée en ce beau matin de congé, me suis écrasée pour lire et relaxer et mon ventre s’est mis à grogner. Trop tard pour déjeuner, trop tôt pour dîner, je me suis dit « Bon bien, je vais bruncher »… J’avoue avoir un faible pour le grilled cheese… de luxe! Jouer avec les fromages, les viandes, les légumes (j’ai un faible pour la combinaison fromage de chèvre-tomate séchée). Mon défi du matin: quelque chose de végé et d’assez nutritif pour me soutenir jusqu’au souper (avec quelques grignotes de noix en après-midi bien sûr). Résultat: le grilled-cheese de kale.

Tout d’abord, laissez moi vous présenter une feuille méconnue que j’affectionne particulièrement: le kale! Peut-être avez vous déjà remarqué ces grosses feuilles frisées coriaces dans la section des choux? Et bien ne vous laissez pas tromper par les apparences, ce légume est délicieux et de plus, extrêmement nutritif! Josée Di Stasio a d’ailleurs participer à faire connaître ce chou grâce aux excellentes chips de Kale. Vous pouvez également le consommer sous forme de smoothie et dans une foule de recettes. Je vous propose ici une façons facile et rapide de le découvrir:

Ce qu’il vous faut:

  • 3-4 grandes feuilles de Kale auxquelles on aura enlevé les tiges centrales
  • 1 tranche de fromage au goût (j’ai choisi une tranche de Oka)
  • 4-5 champignons finement émincés
  • 1 c. à table d’oignons verts hachés (facultatifs)
  • Un bon pain
  • Quelques gouttes d’huile d’olive

Hacher grossièrement les feuilles de Kale et les faire revenir dans une poêle légèrement huilée 3-4 minutes, réserver. Dans la même poêle, ajouter un peu d’huile et faire rôtir les champignons et les oignons verts (moins vous les toucher, meilleur ce sera), réserver. Entre deux tranches de pain, placer le kale ramoli, les champignons, oignons verts et le fromage. Huilez légèrement l’extérieur du pain et placer dans la poêle à feu moyen-doux. Attention de ne pas placer le rond trop chaud, le pain brûlera avant que le fromage ne fonde, ce qui serait très triste!

Et voilà! Savourez et commencez votre journée bien vitaminés!

Soupe au curry et aux légumes

Pour mon chum et moi, le mois de janvier vient avec le « Défi végé ». Initier l’an dernier pas moi même, ce défi débute le 1er janvier pour terminer le 1er février. Le but: se forcer à découvrir de nouvelles recettes, explorer cet univers culinaire et faire le plein de vitamines après le marathon viandé du temps des Fêtes. Je baptiserai donc mon blog gourmand par des recettes sans viandes. Et après cette semaine de temps froid, une bonne soupe était de mise afin de réchauffer nos petits corps gelés. Solution: une soupe pleine de légumes et de tofu avec une touche thaïlandaise classique: curry et lait de coco!

C’est la blonde de mon père qui m’a fait découvrir la cuisine asiatique. Bon, j’en mangeais déjà, mais le cuisiner c’est différent! Sa spécialité: le curry. Au canard, au poulet, aux fruits de mers, ou comme dans cette version: aux légumes et tofu. Je l’ai ici adaptée en soupe, mais sous forme de repas, c’est exquis (je vous en donnerai les recettes lorsque je pourrai à nouveau cuisiner le canard, c’est ma version préférée)! Le choix de la pâte de curry est primordial. Mes préférées, celles de la marque Brand Maesri, ne sont malheureusement pas disponibles dans mes chaleureux Cantons de l’Est, alors quand je suis de passage sur la rive sud, je fais un arrêt au Kim Phat de Brossard où je dévalise l’étagère.

Pour 4 (grosses) soupes repas, il vous faut:

  • 1 boîte de lait de coco
  • 4-5 c. à table de pâte de curry rouge (selon votre goût et la force de la pâte)
  • 3 c. à table de sucre de canne
  • 3 c. à table de sauce poisson
  • 3 tasses de bouillon de légume
  • 1/2 brique de tofu ferme coupé en cube (choisissez-en un fait au Québec!)
  • 2 grosses carottes bio coupées en rondelles
  • 1 gros oignon grossièrement haché
  • 1 brocoli coupé en bouquets
  • 1 poivron rouge
  • 4 oignons verts ciselés
  • 1 poignée de coriandre
  • Des quatiers de lime
  • 1/2 de paquet de vermicelles cuits

À noter que vous pouvez jouer avec les légumes, ça deviendra un excellent Vide-Frigo!

Comment faire?

– Verser le quart de la canne de lait de coco dans une grande marmite et chauffer à feu moyen-vif jusqu’à ce que le lait se sépare (voir image),

– Ajouter le sucre, la sauce poisson et le curry en mélangeant,

– Ajouter le restant de lait de coco et le bouillon de légume, porter à ébullition quelques minutes,essais-photo-021-1.jpg

– Ajouter le tofu, les carottes et les oignons, cuire de 4 à 5 minutes, puis ajouter les autres légumes. L’important est d’ajuster l’ordre et le temps de cuisson pour que les légumes soient cuits à votre goût. Perso, j’aime quand c’est encore croquant!

Préparer les bols en y répartissant les vermicelles et la soupe. Garnir chaque portion de feuilles de coriandre, d’un quartier de lime et d’une petite poignée d’oignon vert.

Chaud, goûteux et vitaminé!

Bon appétit!